de BRUN à BRUNET

Publié le par Lucien Sibilli

Nous savons tous que l'orthographe des patronymes ne s'est fixée que récemment. Chacun a pu rencontrer dans sa généalogie des variantes pour une même famille. Par exemple les familles BAYLE, BAILE, BAILLE; ou les familles PAYE, PAILLE; etc. (Bien évidement cela ne veut pas dire que toutes les familles PAILLE et PAYE aient une souche commune !).



On notera aussi le cas spécifiquement provençal de la féminisation des patronymes pour les femmes. Par exemple on trouvera Marie FABRESSE fille de Jean FABRE, où alors Jeanne JAUBERTE fille de Pierre JAUBERT.


D'autre part, j'ai trouvé dans une branche de mon arbre un "changement" de nom un peu particulier, précisement particulier de part la rapidité du phénomène.

Je m'explique : ma mère est née BRUNET. Je remonte assez facilement cette branche de BRUNET originaire d'Entrecasteaux (83) sur huit générations en arrivant au couple Bernard BRUNET - Delphine PISAN mariés en 1746 à Entrecasteaux.
Bernard BRUNET est dit fils de Joseph et de Madeleine PAILLE. Je me mets donc à chercher le mariage BRUNET-PAILLE sur plusieurs communes potentielles : introuvable.
Je me mets donc à approfondir les recherches sur Entrecasteaux où le couple Bernard BRUNET - Delphine PISAN a eu quatre enfants.
Je trouve ensuite le décès de Bernard BRUNET en 1796 à Entrecasteaux âgé d'environ 75 ans, ce qui le fait naître vers 1721.
Je prends alors les registres d'Entrecasteaux aux alentours de 1721 pour trouver une éventuelle naissance de Bernard BRUNET fils de Joseph et de Madeleine PAILLE. Et voilà que je trouve la naissance d'un Bernard BRUN fils de Joseph et de Madeleine PAILLE le 28/4/1722.
Voilà que je commence à me questionner : "BRUN devenu BRUNET??". Je décide donc de chercher d'éventuels frères et soeurs de Bernard BRUN(ET). C'est alors que je trouve la naissance en 1727 d'Antoine BRUNET fils de Joseph et de Madeleine PAILLE.
Un fils né BRUN, le suivant BRUNET... Existe-t-il deux couples distincts ? un couple Joseph BRUN - Madeleine PAILLE et un couple Joseph BRUNET - Madeleine PAILLE ?
Je continue à chercher des frères et soeurs BRUN(ET), c'est alors que je trouve encore en 1733, 1736 et 1744 la naissance de trois garçons nés BRUNET, fils de Joseph et de Madeleine PAILLE.
Je cherche maintenant le décès de Joseph BRUN et/ou de Joseph BRUNET : voilà que je trouve un Joseph BRUNET, décédé en 1769 à l'âge de 70 ans, époux de Madeleine PAILLE. Je trouve aussi le décès de cette dernière en 1789, âgée de 90 ans, dite veuve de Joseph BRUNET.
Comme je le disais plus haut le mariage Joseph BRUNET - Madeleine PAILLE est introuvable. Cependant on trouve en novembre 1720 à Entrecasteaux (83) le mariage de Joseph BRUN et de Madeleine PAILLE.
Ce couple n'aurait eu qu'un seul enfant Bernard, né en 1722, puis se serait volatilisé ?
J'émets alors l'hypothèse que BRUN Joseph - PAILLE Madeleine et BRUNET Joseph - PAILLE Madeleine ne forment qu'un seul et unique couple.
C'est alors que je cherche l'éventuelle naissance de Joseph BRUN (dont j'avais appris par son mariage avec Madeleine PAILLE en 1720 qu'il était fils d'autre Joseph et de Catherine RAVAIS).
En effet, je trouve bien un Joseph BRUN, fils de Joseph et de Catherine RAVAIS, né à Entrecasteaux le 4/7/1698. La date de naissance correspond bien à la date déduite lors de la mort de Joseph BRUNET en 1769.
Joseph BRUN et Catherine RAVAIS auront encore au moins 3 enfants, tous nés BRUN en 1694, 1696 et 1706.
Me voilà maintenant parti à la recherche du décès de Joseph BRUN (l'époux de Catherine RAVAIS), voilà que je trouve en 1724 le décès de Catherine RAVAIS, dite femme de Joseph BRUNET, et l'acte de décès en 1740 de Joseph BRUNET. Les âges au décès correspondent. Cela me conforte donc dans l'hypothèse que j'ai émise plus haut. D'autant plus qu'on ne trouve plus en Entrecasteaux avant 1724 de BRUNET.

Voilà donc l'histoire des BRUN devenus BRUNET par un "coup de baguette magique" entre 1722 et 1724...! Pour essayer d'en savoir un peu plus il faudra que je consulte les registres notariés entre 1722 et 1724... Il faut aussi préciser qu'à Entrecasteaux il existe une lieu-dit "Les Brunets", dont une branche descendante de Bernard BRUNET y habitera au XIX° siècle. Joseph BRUN et Catherine RAVAIS se seraient installés au lieu-dit "les Brunets" d'où la transformation de BRUN en BRUNET? A moins que ce ne soit l'inverse...

Affaire à suivre...

Pour informations voici des éléments sur la branche des BRUN(ET) :

1. Jean BRUN X Blanche SIMON

1.1. Antoine BRUN X (1607 Entrecasteaux) Catherine ROUX

1.1.1. Jean BRUN X (1655 Entrecasteaux) Françoise BERNARD

1.1.1.1. Joseph BRUN(ET) X (1688 Entrecasteaux) Catherine RAVAIS
Joseph né BRUN, marié BRUN, mort BRUNET

1.1.1.1.1. Joseph BRUN(ET) X (1720 Entrecasteaux) Madeleine PAILLE
Joseph né BRUN, marié BRUN, mort BRUNET

1.1.1.1.1.1. Bernard BRUN(ET) X1 (1746 Entrecasteaux) Delphine PISAN
Bernard né BRUN, marié BRUNET, mort BRUNET

1.1.1.1.1.1.1. Joseph BRUNET X (1786 Entrecasteaux) Elizabeth AUDIER Premier auteur des BRUNET en tant que tel

Publié dans leblayeul

Commenter cet article

Lucien Sibilli 26/11/2007 19:13

Bonsoir Framboise,
Malheureusement je ne connais pas encore à l\\\'heure actuelle les parents de Marie TAPOUL. Je sais seulement qu\\\'elle a passé un contrat de mariage avec Antoine REYNOUARD en 1662 à Castellane (je n\\\'ai pas encore eu le temps d\\\'aller voir le détail...)Dès que je sais quelque chose je vous tiens au courantBonne soirée.Lucien Sibilli

framboise 24/11/2007 15:25

bonjour Lucien,
Je suis actuellement entrain de dénombrer tous les TAPOUL du Var que je trouve. après je ferais ceux du 04.
je recherche les descendants d'un couple marié à Thorame haute 04, en 1633, Tapoul Raymond maitre batier de Castellane 04XARNAUD Madeleine, sosas de mon mari.
Je vois chez vous sur généanet une Marie TAPOUL née à Castellane, marié avec Antoine Reynouard. n'auriez vous pas le nom des parents de la mariée ?
je suis sur le groupe yahoo83 et 04.
 
bonne après midi
 
framboise

Claude Baudoin 03/09/2007 05:09

Bonjour,La féminisation des patronymes ne se rencontre pas seulement dans le midi de la France, ou plus généralement dans les pays de langue d'Oc.  On rencontre aussi ce phénomène dans le Haut-Berry et dans l'Orne (et peut-être ailleurs), et dans des régions utilisant d'autres langues, comme l'Alsace (suffixe "-in" ou "-erin").C'est aussi un phénomène attesté dans le Valais, mais là je suppose que l'on se retrouve en pays de langue d'oc ?Claude Baudoin(co-gestionnaire du groupe Yahoo "GenCher" sur la généalogie dans l'actuel département du Cher)

maiwennb 21/06/2007 14:23

Bonjour ! J'ai fait récemment également un post sur un changement de nom au XIXe siècle : Marie / Marry à Mariton. Ton blog est bien sympa. Bonne continuation ! M.